Chaîne YouTube de l’UFE-Japon

UFE Japon

Page des vidéos des conférences de l'UFE-Japon

ufe-japon

Table of Contents

Vidéo conférence : mercredi 27 avril 2022, 19h mercredi 27 avril par Pierre Sevaistre

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de voir ou qui aimeraient revoir la vidéoconférence du mercredi 27 avril 2022,
Séisme de grande ampleur à Tokyo. Faut-il en avoir peur ? par Pierre Sevaistre
Voici le lien pour voir l’enregistrement de cette vidéoconférence :

UFE Japon

 

Séisme de grande ampleur à Tokyo.
Faut-il en avoir peur ?

Vidéoconférence de Pierre Sevaistre
Date : mercredi 27 avril 2022

 

Pour une fois, Pierre Sevaistre ne nous parlera pas d’histoire du Japon mais de séismes ainsi que de la manière de s’y préparer. Il nous présentera un autre de ses ouvrages, assez peu connu, ‘Le Guide de Bonnes Pratiques’ (en cas de séisme) actuellement posté sur le site de l’ambassade à Se préparer à un séisme de grande ampleur – La France au Japon (ambafrance.org).

Pierre-Sevaistre Ufe-Japon

Pierre Sevaistre vit depuis plus de 40 ans au Japon. Il a connu de loin le séisme de Kobé en 95 et de beaucoup plus (trop) près celui de 2011. Il a créé la fonction Gestion de Risques chez Nissan dans les années 2000 et a exercé pendant quelques années le métier de consultant en PCA (Plan de Continuité d’Activité) pour des entreprises françaises établies au Japon. Avec près de 30 ans d’expérience comme îlotier, il a appris toute la difficulté qu’il peut y avoir à informer une communauté Française en perpétuelle mutation des actions à entreprendre pour se préparer à un séisme.

 

A condition d’être prêt, l’expérience ne sera pas si terrible que cela.

Soyez donc prêts et dormez tranquilles.

 

 

Vidéo conférence : Jeudi 17 mars, 19h L’Ukraine existe-t-elle ? L’histoire au secours de l’actualité par Franck Michelin

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de voir ou qui aimeraient revoir la vidéoconférence du jeudi 17 mars 2022,
L’Ukraine existe-t-elle ?  L’histoire au secours de l’actualité par Franck Michelin, Université Teikyô
Voici le lien pour voir l’enregistrement de cette vidéoconférence :

UFE Japon

Jeudi 17 mars 2022
19h (heure de Tokyo)
Durée : 1h46 (1 heure + 46 mins Q/R)

 

 

 

 

En 2014, Vladimir Poutine a répliqué au mouvement populaire Euromaïdan qui avait fait tomber le président pro-russe Ianoukovytch en en annexant la Crimée et en cherchant à détacher une partie du Dombass. Il n’a également cessé d’affirmer l’idée que l’Ukraine n’existerait pas et que son gouvernement serait sous la coupe de nazis.

 

Franck Michelin

 

Ces deux points méritent d’être clarifiés. Les idées véhiculées en France et ailleurs qui tendent à faire de l’agressé l’agresseur et qui manifestent souvent une fascination certaine pour le dirigeant russe contribuent à l’intoxication du débat sur l’invasion. Notre intervention aura pour but d’éclairer ce débat à la lumière de l’histoire.

 

 

 

 

 

 

Vidéo conférence : Vendredi 29 octobre 2021 Aspects socio-culturels du mariage franco-japonais par Jean-Michel Butel

 

Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de voir ou qui aimeraient revoir la vidéoconférence du vendredi 29 octobre 2021,
“Aspects socio-culturels du mariage franco-japonais” par Jean-Michel Butel
Voici le lien pour voir l’enregistrement de cette vidéoconférence :

UFE Japon

Vendredi 29 octobre 2021
19h (heure de Tokyo)
Durée : 1h30 (45 mins + 45 mins Q/R)

Participation libre

 

 

Aspects socio-culturels du mariage franco-japonais

Sujet heureux, sujet complexe, sujet parfois même sensible, le mariage franco-japonais est le fruit de l’union de deux personnes de cultures différentes et nécessite d’appréhender valeurs, traditions ou croyances issues du “monde de l’autre”.

Jean-Michel Butel est membre de l’Institut Français de Recherches sur l’Asie de l’Est et maître de conférences à l’Inalco.

Anthropologue et japonisant, il a notamment participé à l’ouvrage : “Regard sur le mariage franco-japonais”, édité par l’OLES Japon
réalisant une étude socio-culturelle détaillée sur le sujet auprès de 575 personnes.

Il reviendra au cours de cette visioconférence sur les enseignements clefs de ce travail et partagera ses observations autour du sujet.

Nous espérons que cette visioconférence gratuite pourra intéresser à la fois celles et ceux qui souhaitent se lancer dans une grande aventure humaine pétrie de bonheur mais aussi d’aléas, ou même simplement les curieux cherchant à comprendre certaines spécificités des couples mixtes.

Une conférence sur les aspects juridiques du mariage franco-japonais (la seconde partie du livret de l’OLES Japon) sera organisée ensuite par Français du Monde-adfe d’ici la fin de l’année.

Avec le soutien de l’OLES Japon et l’aide de Français du Monde – adfe

 

 

Jean-Michel BUTEL

Le livret de l’OLES Japon est disponible à :

https://bouquinerie.jp/collections/livres-neufs/products/regard-sur-le-mariage-franco-japonais-livre-neuf

 

 

 

 

 

 

 

Pour celles et ceux qui seraient intéressés par se procurer les livres de l’auteur, possibilité de le contacter à cette adresse :
infos@ufe-japon.org

 

 

 

Vidéo conférence : Jeudi 24 juin 2021 Fascinante langue japonaise. Souvenirs d’apprentissage et histoire de l’écriture japonaise Par Pierre Sevaistre

Pour tous ceux qui n’ont pas eu la chance de voir ou qui aimeraient revoir la vidéoconférence du Jeudi 24 juin 2021 de Pierre Sevaistre, voici le lien pour voir l’enregistrement de cette vidéoconférence :

Fascinante langue japonaise. Souvenirs d’apprentissage et histoire de l’écriture japonaise
Par Pierre Sevaistre

 

 

 

Jeudi 24 juin 2021
de 18h00 à  20h00 – heure de Tokyo

UFE Japon

Fascinante langue japonaise. Souvenirs d’apprentissage et histoire de l’écriture japonaise

 

Pierre Sevaistre est installé depuis plus de 40 ans dans l’archipel. Après avoir travaillé pour plusieurs grandes entreprises françaises, il a pris sa retraite au Japon où il continue à effectuer quelques missions de conseil mais surtout essaie de transmettre son expérience japonaise à travers l’écriture. Son premier livre, « Le Japon Face au Monde Extérieur » publié en 2016 était un essai historique sur les complexes relations du pays avec l’étranger. Cette nouvelle conférence reprendra des extraits de son second livre, “Nihongo”, présenté lors d’une rencontre UFE en octobre 2019.
L’ambition de l’auteur est de faire découvrir ou approfondir cette langue, en tous cas de la faire aimer. Même ceux qui maitrisent bien le japonais pourront apprécier l’ouvrage en retrouvant de vieux souvenirs d’apprentissage à travers les anecdotes rapportées par l’auteur, ou encore découvrir quelques aspects méconnus de l’histoire de la langue écrite depuis l’introduction des kanjis.
Pierre Sevaistre est vice-président de l’UFE Japon.

 

 

 

 

Pour celles et ceux qui seraient intéressés par se procurer les livres de l’auteur, possibilité de le contacter à cette adresse :
infos@ufe-japon.org

Ou directement sur Amazon France.

Pierre Sevaistre a déjà publié 2 livres disponibles sur Amazon France (Cliquez sur les images des livres pour pouvoir les acheter en ligne) :

Livre-Pierre-Sevaistre-Japon-face-au-monde-exterieur-2017
JAPON FACE AU MONDE EXTERIEUR publié en mars 2017
Pierre-Sevaistre Ufe-Japon
NIHON-GO: CETTE ÉTRANGE LANGUE QU’UTILISENT LES JAPONAIS publié en novembre 2018

Amazon France LogoPierre-Sevaistre Ufe-Japon

 

 

Vidéo conférence : Jeudi 22 avril 2021 Une nouvelle vague du cinéma japonais, mais pourquoi par Mathieu Capel

Pour tous ceux qui n’ont pas eu la chance de voir ou qui aimeraient revoir la vidéoconférence du Jeudi 22 avril 2021 de Mathieu Capel, voici le lien pour voir l’enregistrement de cette vidéoconférence :

 

 

UFE Japon

Jeudi 22 avril 2021
de 18h00 à  20h00 – heure de Tokyo

Une nouvelle vague du cinéma japonais, mais pourquoi ?

Comme en France, les années soixante ont vu une « nouvelle vague » déferler sur le cinéma japonais. Les bouleversements ont été profonds, et les paysages industriel et artistique, définitivement transformés. Scandales, irrévérences, parricides même : l’historiographie rend aujourd’hui compte de cette période comme d’une période de troubles, voire comme du déclin d’un art parvenu à son apogée au cours de la décennie précédente – mais aussi, en retour, comme d’une modernisation nécessaire, et d’une émancipation salutaire vis-à-vis de grands studios hégémoniques. Les coupables sont connus et, bien heureusement, célébrés : Nagisa Oshima, Kijû Yoshida, Shôhei Imamura, pour les plus fameux d’entre eux.

Si séduisante soit-elle, cette histoire a pourtant certaines limites. Elle occulte notamment la diversité des propositions esthétiques, de telle sorte que parler aujourd’hui de « nouvelle vague » ne semble pas tout à fait sans risque pour chercheurs et analystes, amenés à composer avec un « concept » aux déterminations trop incertaines. Comment dès lors rendre compte de ces bouleversements bien réels ?

UFE Japon Mathieu Capel Cinéma japonais

Mathieu Capel

Maître de conférences à l’université de Tokyo (campus de Komaba), faculté des arts et des sciences, département culture & représentation.

 

Mathieu Capel est docteur en études cinématographiques et audiovisuelles, il a publié Évasion du Japon – Cinéma japonais des années 1960 en 2015 (Ed. les Prairies ordinaires), et de nombreux articles consacrés à l’histoire du cinéma au Japon. Auteur de sous-titres pour le cinéma et le théâtre, il a également traduit deux romans de Takiji Kobayashi, Le Propriétaire absent (2017) et Le 15 mars 1928 (2020), publiés aux éditions Amsterdam. Enfin, sa traduction d’Odyssée mexicaine du cinéaste Kijû Yoshida, parue en 2013 aux éditions Capricci, a reçu le prix Konishi pour la traduction franco-japonaise.
UFE Japon Mathieu Capel

 

Vidéo conférence : Jeudi 11 mars 2021 Fukushima, la situation dix ans après

Pour tous ceux qui n’ont pas eu la chance de voir ou qui aimeraient revoir la vidéoconférence du jeudi 11 mars 2021 de Cécile Asanuma-Brice, Karyn Nishimura et Olivier Evrard, voici le lien pour voir l’enregistrement de cette vidéoconférence :

 

UFE Japon

 

Jeudi 11 mars 2021
de 18h00 à  20h00 – heure de Tokyo

Fukushima, la situation 10 ans après

Vendredi 11 mars 2011, 14H46: séisme de magnitude 9,0 au large de la côte nord-est du Japon. Japonais ou étrangers, tout le monde se souvient ici de cet instant terrible, du tsunami, de l’accident nucléaire à la centrale Fukushima Daiichi. Plus de 20 000 morts tués sur le coup par le tsunami ou décédés des conséquences du désastre. Des centaines de milliers de sinistrés. Des heures, jours, semaines, mois et parfois années de traumatisme et détresse. Dix ans ont passé. Une nouvelle calamité, sanitaire, chasse en partie le souvenir de cette catastrophe-là. Dix ans, un anniversaire symbolique. L’occasion pour nous d’analyser la situation sur trois plans, avec trois intervenants:

 

– La situation environnementale, avec Olivier Evrard, spécialiste de l’analyse des sols, des transferts de contamination.

– La situation de la population, avec Cécile Asanuma-Brice, qui a recueilli la parole de nombreux habitants ou protagonistes, et mesuré l’impact social, démographique et psychologique de la crise et de sa gestion politique.

– La situation dans la centrale Fukushima Daiichi, avec Karyn Nishimura, journaliste qui a visité le site ravagé à sept reprises depuis l’accident et en a rapporté des photos étonnantes.

 

Parce que ce désastre tellurique, social et nucléaire est aussi riche d’enseignements sur les méthodes de gestion et suivi de drames collectifs d’ampleur internationale et de leurs conséquences à moyen et long terme, ne manquez pas ce rendez-vous en ligne le 11 mars 2021.

UFE Japon Fukushima

UFE Japon Mission France-Inter

Olivier Evrard est chercheur à la Direction de la Recherche Fondamentale du CEA, au Laboratoire des Sciences du Climat et de l’Environnement (LSCE), basé à Paris-Saclay.
Il étudie l’érosion des sols et la dispersion des sédiments contaminés dans les rivières de Fukushima depuis 2011. Depuis 2020, il co-dirige le programme international de recherche pluridisciplinaire CNRS Mitate Lab avec Cécile Asanuma-Brice (CNRS). Il est (co-)auteur d’une centaine d’article scientifiques publiés dans des revues internationales en sciences de la Terre et de l’environnement, dont une vingtaine sur les conséquences environnementales de l’accident de Fukushima.

Cécile Asanuma-Brice est chercheure CNRS basée au Japon où elle co-dirige avec Olivier Evrard (CEA) le programme international de recherche pluridisciplinaire CNRS Mitate Lab sur les conséquences de l’accident nucléaire de Fukushima. Elle a rédigé de nombreux articles sur les différents aspects des conséquences de la catastrophe de Fukushima. Elle est auteur de deux ouvrages : Un siècle de banlieues japonaises, au paroxysme de la société de consommation(Métispresses, 2019) et Fukushima, 10 ans après. Sociologie d’un désastre nucléaire(MSH, 2021).

Karyn Nishimura est journaliste indépendante, correspondante au Japon de Libération, Le Point et Radio France (France Inter, France Info, France Culture). Elle a auparavant été durant 15 ans correspondante AFP à Tokyo (jusqu’à février 2020). Mariée au dessinateur de manga JP Nishi, elle est aussi autrice de plusieurs essais en français et japonais sur la société japonaise.

Cecile Asanuma-Brice UFE Japon Olivier Evrard UFE Japon Karyn-Poupee